Ben Mazue

Le comité d’entreprise Toyota, un pilier de la réussite de l’entreprise

Partager l'article

Le comité d’entreprise est un organe qui représente les salariés d’une entreprise.

Il est obligatoire dans les entreprises de plus de 50 salariés.

Le comité d’entreprise a pour mission principale de veiller au respect des intérêts des salariés, notamment en ce qui concerne l’emploi, la formation professionnelle, la santé et la sécurité au travail. Cet article vous explique comment fonctionne le comité d’entreprise Toyota et quelles sont les démarches à effectuer pour en faire partie.

Le comité d’entreprise de Toyota : une force pour l’entreprise

Le comité d’entreprise de Toyota : une force pour l’entreprise ? Le groupe japonais Toyota est un constructeur automobile qui a été créé en 1937.

Il est actuellement le plus grand constructeur automobile au monde et la quatrième entreprise cotée à la bourse du Tokyo Stock Exchange. Au cours de ses 60 ans d’existence, il a connu une croissance exceptionnelle grâce à des stratégies innovantes, notamment en matière de produits et de marketing. Aujourd’hui, le groupe possède un réseau international composé de sites de production sur les cinq continents et emploie plus de 535 000 collaborateurs. En 2010, le groupe a dépassé pour la première fois les 100 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Son chiffre d’affaires annuel représente près du quart du PIB japonais1. En 2009, Toyota Motor Corporation (TMC) était classée comme l’une des 50 entreprises les plus admirées au monde par Fortune Magazine2. Toutefois, malgré sa grande taille et son statut économique élevé, le secteur automobile ne constitue pas l’activité principale du groupe Toyota puisque ceux-ci se concentrent principalement sur des activités liées aux transports (moteurs diesel et essence), aux vêtements et chaussures (chaussures sportives Adidas) ainsi que sur des activités diverses telles que la construction navale ou encore l’installation électrique. De plus, contrairement à ce que certains peuvent penser, TMC n’est pas une entreprise familiale puisqu’elle est une société détenue par des actionnaires extérieurs à la famille Toyoda3,4.

Le comité d’entreprise de Toyota : un atout pour les salariés

Le comité d’entreprise est une institution qui vise à améliorer les conditions de travail des salariés.

Il existe depuis plus de soixante ans et a été créé en 1945. Dans un premier temps, il s’agissait d’une caisse commune destinée à financer les activités sociales et culturelles des salariés.

Il est ensuite devenu un outil pour les représentants du personnel afin qu’ils puissent négocier leurs droits au sein de l’entreprise, mais également pour que ces derniers puissent participer aux décisions stratégiques concernant leur entreprise. En France, la loi oblige toutes les entreprises à mettre en place un comité d’entreprise : lorsqu’elles emploient plus de 50 salariés sur une année civile. Cependant, elles peuvent choisir de ne pas mettre en place ce type d’institution si elles ne remplissent pas les critères requis (par exemple, si elles embauchent moins de 50 personnes).

Le comité d’entreprise apporte différents avantages aux salariés comme la prise en charge par l’employeur des activités sociales et culturelles du CE (notamment via le chèque-vacances), la participation financière aux frais engagés par le CE pour organiser des événements festifs ou sportifs (notamment via le budget formation) ou encore la possibilité offerte aux représentants du personnel d’accueillir des stagiaires durant une période limitée (jusqu’à 6 mois).

Le comité d’entreprise de Toyota : un interlocuteur privilégié des pouvoirs publics

Toyota est une entreprise qui a fait de l’interactivité avec ses salariés et les pouvoirs publics l’une des priorités.

Le groupe Toyota propose à ses salariés un comité d’entreprise, dont la mission principale est de gérer le bien-être social et professionnel des collaborateurs. Cet interlocuteur privilégié permet d’assurer aux employés du constructeur automobile japonais un cadre de vie agréable au travail. Avec cette structure, Toyota contribue au bonheur de ses salariés et se positionne comme une entreprise moderne et citoyenne.

.

Le comité d’entreprise de Toyota : une garantie de bon fonctionnement de l’entreprise

Le comité d’entreprise de Toyota est un établissement public qui a pour mission première l’amélioration des conditions de travail, la promotion de la culture d’entreprise et le développement économique et social.

Il offre aux salariés une gamme étendue de services au quotidien (santé, culture, vacances…). Cet organisme est unique en son genre car il est administré par les représentants du personnel.

La gestion du comité d’entreprise n’est pas entièrement prise en charge par les élus du personnel mais elle est assurée par une personne extérieure à l’organisation syndicale ce qui permet un contrôle indépendant. En outre, le fait que l’instance soit gérée par des personnes non syndiquées permet à cette dernière d’avoir accès à différents financements plus facilement qu’une instance dirigée par des membres de la direction.

Le comité d’entreprise a donc pour vocation première le bon fonctionnement de l’entreprise.

Les salariés bénéficient de différentes prestations :

  • Un service santé
  • Un service retraite
  • Un service action sociale
  • Une bibliothèque

Le comité d’entreprise de Toyota : un outil de développement de l’entreprise

Le comité d’entreprise de Toyota : un outil de développement de l’entreprise? Pourquoi créer un site internet pour son entreprise ? Parce que cela permet d’augmenter la visibilité des produits et des services proposés.

Vous augmentez ainsi votre notoriété et la réputation de votre entreprise. De plus, le fait d’avoir une présence sur internet vous permet de toucher une nouvelle clientèle. Enfin, vous pouvez également communiquer autour de vos produits et services en y diffusant toutes les informations utiles concernant votre activité.

Le comité d’entreprise de Toyota : un facteur de stabilité de l’entreprise

Le comité d’entreprise est une instance qui est placée sous la responsabilité de l’employeur.

Il a pour but de développer les activités sociales et culturelles des salariés, et d’améliorer leur niveau de vie en général.

Le comité d’entreprise a été mis en place par l’ordonnance du 22 février 1945. Cette institution a pour objet principal la gestion des activités sociales et culturelles des salariés. Elle peut également prendre part à la gestion de l’entreprise et au développement économique local et régional.

Le comité d’entreprise peut être composé : – Des membres élus par les salariés (dans ce cas-là, ils ont le statut de représentants du personnel). – Des membres nommés par l’employeur (dans ce cas-là, ils ont le statut de représentants syndicaux).

Les attributions du comité d’entreprise peuvent être très variées.

Il intervient notamment sur les domaines suivants : – La prise en charge des frais liés aux loisirs ou aux vacances (billetterie, voyages…). – Les œuvres sociales (centres maternels ou crèches…). – L’hygiène, la santé et la sécurité au travail. De plus, le CE joue un rôle important concernant les activités sportives proposées par l’employeur. Par exemple, si Toyota met en place une section basket-ball au sein de son entreprise, cette initiative sera possible grâce au financement accordé par le CE.

Le comité d’entreprise de Toyota : un instrument de progrès social

Le comité d’entreprise de Toyota est un instrument de progrès social. C’est le cas de la plupart des comités d’entreprise parce qu’ils sont avant tout des outils au service des salariés et non l’inverse.

Les CE doivent être mis en place par les entreprises pour développer le dialogue social, promouvoir l’information et la consultation sur toutes les questions intéressant la vie économique et professionnelle, favoriser le développement de la formation professionnelle continue. Ces objectifs ont été affirmés par les lois Auroux du 4 août 1982 puis renforcés par les lois Aubry du 13 juin 1998 qui prévoient que « dans chaque entreprise ou établissement, y compris ceux qui ne disposent pas d’un comité d’entreprise, il est institué une instance représentative du personnel ».

Le CE permet aux salariés :

  • De bénéficier d’avantages sociaux : chèques vacances, chèques restaurant, tickets-restaurants…
  • D’être informer sur son activité (réunions, tracts…)
  • De participer à la vie de l’entreprise et notamment à sa gestion (réunion annuelles avec le chef d’entreprise)

Pour conclure, le comité d’entreprise est un lieu de rencontre et de dialogue entre les salariés et la direction. Il s’agit d’une instance consultative, qui permet aux représentants des salariés de faire remonter les problèmes qu’ils rencontrent au quotidien.

Les derniers articles